N'hésitez pas à remonter nos sujets sur Bazzart et PRD. I love you

Partagez | .
 

 Skylar ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMIN ▼ Sexy and bewitching creature

avatar
Skylar E. Van Roy

✘ EN VILLE DEPUIS LE : 19/07/2013
✘ ÉTUDE/MÉTIER : Danseuse de Cabaret
✘ DISPO POUR RP : Absolument

✘ TROMBI' :
✘ MESSAGES : 78
✘ PSEUDO : White Ecstasy
✘ CÉLÉBRITÉ : Amber Heard
✘ CRÉDITS : (c)str0ller

MessageSujet: Skylar ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Mer 24 Juil - 17:09



INTERVIEW EXCLUSIVE DE SKYLAR EMRYS VAN ROY




❝ If Beauty was an art, then i would be a master piece ❞


✘ Nom: Van Roy
✘ Prénom(s): Skylar Emrys
✘ Surnom: Sky', Sisi et tout ce qui vous passeras par la tête. et au cabaret : Emy
✘ Date et lieu de naissance: Le 27 Décembre 1986 à New York.
✘ Âge: Mon dieu, mais ne sait-on donc plus compter de nos jours ? 27 ans !

✘ Situation civile: Célibataire. Brisée sentimentalement.
✘ Études/Métier: Danseuse de Cabaret. Diplômée de danse classique de NYADA

✘ Situation financière: Moyenne

✘ Avatar: AmberSEXYHard
✘ Crédit: (c) AmberHeardAddict et Queen E.



Skylar est une pure provocatrice comme on n'en fait plus. Elle a appris d'expérience que la danse avait un pouvoir envoûtant sur les hommes. Et comme les hommes occupaient les postes de pouvoir et de puissance, il est facile de les manipuler. Sans pour autant en être vulgaire ni fille facile, elle a un vrai don de persuasion pour obtenir ce qu'elle veut, de qui elle veut, quand elle veut. Mais elle n'a pas toujours été comme ça. Il fut un temps où elle était l'adorable unique fille d'un chirurgien renommé, mais ce temps est révolu. Elle s'est dirigée vers la danse comme une affirmation, elle est souple et gracieuse, tant et si bien qu'elle peut troubler n'importe quel personnage masculin. Infidèle, pour elle, rester avec la même personne pour l’éternité, à la vie à la mort, c'est de la pure folie. Mais surtout, c'est ennuyeux à mourir. A quoi bon ? Quand on peut virevolter à droite et à gauche comme bon vous semble ? Rancunière et arrogante, elle est également déterminée, et fera tout pour arriver à ses fins. Elle ne prête par ailleurs, aucune importance au regard des autres. En dansant au Juicy Cabaret, elle s'est attirée les foudres de bien des mères de familles, et les commérages vont de bon train au sujet de ce qui se trame au sein du cabaret. Néanmoins, elle s'en fiche royalement, les gens peuvent radoter autant qu'ils veulent, une rumeur qui ne meurt pas, n'est pas une rumeur.


❝ Le test du jour ❞


Tračevi Djevojka, pour toi c'est :
Une veille fille prétentieuse qui n'a rien de mieux à faire que de se mêler de la vie des autres.
Surement la voisine de pallier ! Elle ne sort presque jamais et reste tout le temps scotché à son ordinateur portable.
Une source de popularité, si seulement je figurais sur l'un de ses articles !

Les rumeurs en ce qui te concerne :
Affluent, à croire que j'attire les conneries comme un aimant.
M'intéresse, c'est tellement génial de lever le voile sur le parfait petit citoyen.
Me font peur, on ne sait jamais ce que une rumeur peut attirer comme problèmes !
La honte et toi ?
Les indissociables, je ne peux me permettre de ravager mon image en public.
Une histoire neutre, tout dépend de la gravité de la situation.
A ne pas associer , à quoi bon avoir honte ? Mieux vaut assumer !

Quand tu te promènes, tu aimes:
Que tous les regards soient sur toi.
Te fondre dans la masse pour que personne ne te remarque.
Profiter de la balade, tu te moques de ce que les gens pensent de toi.


❝ Double personnalité ❞


✘ Pseudo/Prénom: Jenna / I'llustrate, White Ecstasy ✘ Âge: 17 ans ✘ Pays: France ✘ Fréquence de Connexion: 7 jours/7 ✘ Commentaire sur le forum: Normal qu'il soit extra, c'est nous qui l'avons crée   ✘ Dernier mot:   ✘ Code pour le bottin:
Code:
[code]<y>Amber Heard</y> [color=#cc3333]✘[/color] [url=http://allfalldown.forumactif.org/u2]Skylar E. Van Roy[/url][/code]



Dernière édition par Skylar E. Van Roy le Mer 24 Juil - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ▼ Sexy and bewitching creature

avatar
Skylar E. Van Roy

✘ EN VILLE DEPUIS LE : 19/07/2013
✘ ÉTUDE/MÉTIER : Danseuse de Cabaret
✘ DISPO POUR RP : Absolument

✘ TROMBI' :
✘ MESSAGES : 78
✘ PSEUDO : White Ecstasy
✘ CÉLÉBRITÉ : Amber Heard
✘ CRÉDITS : (c)str0ller

MessageSujet: Re: Skylar ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Mer 24 Juil - 17:11



EN SAVOIR PLUS SUR SON HISTOIRE




❝ Never give up on your dreams, let the others make them crumble for you ❞



On dit que la vie est faite de hauts et de bas. Quelque fois elle joue en votre faveur, d'autres fois non. Il y a des personnes pour qui la balance penche plus d'un côté que de l'autre. Ils appellent ça la chance ou le destin. Moi, personnellement, je l'appelle les caprices du bon dieu. Ce matin là, je me dirigeais chez moi après une incessante matinée de cours. Sur le chemin du retour, je n'avais en tête que mon entrée en université. Mon père, chirurgien réputé voulait pour moi un avenir de médecin. Être chirurgienne serait l'idéal pour satisfaire son égo paternel. Néanmoins, les sciences et moi, ça faisait deux personnalités distinctes. Depuis mon plus jeune âge, je me suis découverte un penchant artistique dont je n'étais pas peu fière. Et je ne m'imaginais franchement pas entrer dans l'ennuyeuse routine que celle des médecins. J'introduis ma clé dans la serrure et déverrouillai la porte. On habitais une maison campagnarde à quelques kilomètres de New York. Mon père occupait notre appartement à Time Square durant la semaine et nous rejoignait en fin de semaine. Ici, loin de la frénésie et l'agitation de la grande pomme, c'était le paradis. "Maman ? Je suis rentrée." Je refermai la porte puis déposai mon sac sur la table de l'entrée. "Si tu avais vu comment était accoutrée Mme Dale aujourd'hui ! Tu en aurais ris jusqu'au larmes." Je me dirigeai vers la cuisine. "Maman?" Personne. Je me dirigeai vers le salon "Maman?" Pas âme qui vive. J'ouvris la baie vitrée qui donnait sur la rivière et le pont qui la traversait. Je basculai la tête à droite, puis à gauche, en espérant localiser ma mère des yeux. Personne.  Alors que je m’apprêtais à continuer mes recherches à l'intérieur, j'aperçu une silhouette, assise sur le bord du pont qui nous séparait de l'autre rive. Je plissai les yeux légèrement, puis me rendit compte que c'était ma mère. Je me raclai la gorge puis criai d'une voix forte "MAMAN!" Elle tourna vers moi un regard vide, vitreux, me voyant sans réellement me voir. Elle ne répondit pas à mon appel, puis reporta son regard vers l'eau qui coulait sous elle. Elle balançait les jambes de haut en bas, marquant un rythme sinistre. Je me tus un instant, perplexe quand à sa position sur ce pont. Elle semblait sur le point de basculer en avant, mais se retenait vivement. Je retins mon souffle, perdue, ne sachant quoi faire pour la sortir de sa torpeur. "MAMAN ! DESCEND DE Là ! " Cette fois-ci, elle ne me lança même pas un regard. Je m'apprêtai à la rejoindre quand soudain, mon corps se figea. Elle leva une main, puis l'autre. Le regard continuellement fixé sur l'eau qui coulait sous ses jambes instables. Elle sembla retenir son souffle, puis se leva. Elle hésita un instant, inspira, puis se laissa tomber. Tout simplement. Elle se laissa tomber du haut du pont vers la rivière. Sans un mot, sans une explication. Au terme de sa chute, sa tête heurta l'un des nombreux rocher qui peuplaient la rivière, et un filet de sang perla en haut de son crane. Je restai là, sans savoir quoi faire, le regard empli de larmes, sans savoir si je devais bouger en me morfondre. Sans savoir si elle était vivante ou morte. Je regardais ce corps inerte se faire bercer par les mouvement de l'eau, la gorge trop noué pour esquisser le moindre son. Une larme coula le long de ma joue pour tomber sans un bruit au sol. Dès lors, ma gorge se délia. "NOOOOOOOOOOON!"

❝  A golden hearted woman ❞

Les jours passaient et ne se ressemblaient pas. L’enterrement eut lieu quelques jours après. Peu de gens de la famille de Linda Van Roy assistèrent à l'enterrement. Non pas parce qu'elle n'avait pas de famille, mais parce que tous étaient vraisemblablement outrés par le suicide de l'une des leurs. Il le considéraient comme un acte lâche et refusaient d'honorer ceux qui étaient mort par ce biais. Skylar les méprisaient tous autant qu'ils étaient. Qui étaient-ils pour se permettre de juger sa mère ou sa façon d'agir ? Avaient-ils subis ne serait-ce qu'une parcelle de ce qu'elle avait enduré le long de son existence ? Comment se permettaient-ils de ne pas honorer sa mémoires ? Des égoïstes, des personnes superficielles, voilà ce qu'ils étaient. Ni plus ni moins. Probablement pour la première fois depuis qu'il avait commencé sa brillante carrière de chirurgien, son père avait été obligé d'annuler une série d'opération à 300 000 Dollars chacune. Il avait été obligé de lâcher son scalpel pour venir jouer les époux tristes et désolés, un rôle qui ne lui allait pas du tout. Autour du cercueil de sa mère, les visages se succédaient, chacun murmurait des condoléances maladroites, mais personne ne pouvait vraiment apaiser le chagrin de Skylar. Sa mère était sans aucun doute la seule personne qui n'était pas dénudée de sentiments qu'elle connaissait. La seule qui connaissait la juste valeur des choses et qui accordaient de l'importance aux moindres détails. La seule qui donnait sans recevoir, et sans l'intention de recevoir. La seule qui gardait toujours la main tendue, alors qu'on ne lui tendait jamais la main. Personne ne l'avait vraiment connue comme sa fille l'avait connu. C'est normal direz vous. Mais personne ne s'est donné la peine d'essayer de la connaitre. Pas même son égocentrique de mari. A présent, elle était partie retrouver un autre destin que celui qu'elle avait eu sur terre. au fond, elle connaissait peut être la paix à présent. Aussi étrange que ça pouvait paraître, la jeune fille ne lui en voulait pas. Au contraire, elle la respectait pour son choix. Linda Van Roy ne s'était jamais laissée dépasser par les évènements, et quand ceci arrivait, elle y mettait toujours fin. Elle s'était laissée dépasser par sa vie, elle y avait mis fin.  

❝  Seems like there is an outsider in here ❞

Quelques mois plus tard, j'eus mon bac. A la surprise générale, je ne suivis pas le destin tout tracé que mon père m’avait asséné avant ma venue au monde. Je pris l'initiative de postuler à NYADA, New York Academy of Dramatic Arts, l'une des plus prestigieuses académies d'arts que le monde n'ai jamais connu. Je vous confie que j'ai plus postulé par curiosité que parce que je pensais avoir ma chance. Après tout, qu'avaient-ils à faire de moi ? Arriviste passionnée pour la danse mais sans aucune expérience ? Mais je fus quand même admise. Et deux mois plus tard, j’entamais mon premier semestre parmi les artistes dans la branche Danse Moderne.

Elle avait pris l'habitude de s’entraîner les dimanche matin dans Central Park. Elle détestait le faire dans l'une des salles de danse de l'académie, non seulement parce qu'elle les trouvait étouffantes, mais parce qu'elle détestait qu'on l'épiait pendant qu'elle travaillait une chorégraphie pas encore au point. Elle installa sa chaîne hifi au creux des branches d'un arbre et lance le son à fond, s'attirant le regard outré d'un couple de personnes âgées non loin de là. Sans y accorder la moindre importance, elle déposa son sac et enfila ses jambières. Quelques minutes plus tard, elle entamait la série de mouvement qui avaient germés dans son esprit durant toute la nuit. Elle ferma les yeux et sentit la musique se propager dans tout son corps, bientôt, elle ne fut plus guidée par aucune technique, mais seulement par la douce mélodie qui l'emportait. Brusquement, elle sentit le compte de fée brisé par une collision sourde. Quelques secondes plus tard, elle se retrouvait étalée au sol. Elle tenta de reprendre ses esprits et ouvrit les yeux péniblement. Elle se retrouva face à un jeune homme d'à peu près son âge, dont les traits transféraient son expression de désarroi. "Mais vous pouvez pas faire attention?" Il hésita un instant, puis afficha un sourire au coin. "Sauf votre respect, Il me semble que c'est vous qui ne regardiez pas où vous mettiez les pieds." Elle leva les yeux devant le faux air gentlemanesque que prenait le jeune homme. "Oui mais c'est pas une raison, je dansais et vous m'avez coupé dans mon inspiration!" Il laissa échapper un petit rire amusé tandis qu'elle se redressait sur ses jambes. "Excusez moi, je ne m'imaginais pas que vous aviez une repésentation à Brodway ce Week end." Elle afficha une mine dépitée tandis qu'elle arrangeait sa coiffure. "Si vous vous attendez à ce que je rie de votre blague pourrie, je vous détrompe." Il se regardèrent en silence l'espace d'un instant, puis poussé par un élan inconnu éclatèrent de rire simultanément. "Moi C'est Skylar." "Tiens, je pensais que ce n'était que dans les films comme Avatar que je rencontrerais un prénom pareil. Moi c'est Dylan. Enchanté." "Eh bien je te rassure, ton prénom n'est pas fameux non plus." Ils furent prix d'un second éclat de rire, et aussi bizarre que ça puisse paraître entreprirent de passer le reste de la matinée ensemble. Et c'est comme ça qu'elle rencontra l'un des piliers de sa vie.

❝  Please, Tell me i'm not Crazy ❞

"Je t'avoue que Ryan Gosling est sexy, mais ce n'est pas une raison pour cataloguer le film en tant que génial." Elle leva les yeux au ciel et lui asséna une petite tape sur l'épaule. "Règle Numéro Un : Un film avec Ryan Gosling est TOUJOURS génial!" ça allait faire quelques semaines qu'ils avaient commencé à traîner ensemble et ils avaient déjà l'impression de se connaitre depuis toujours. Ils avaient les mêmes délires, les mêmes crises de fous rires, la même façon de penser. A croire qu'ils étaient faits pour se rencontrer. Il tourna la clé dans la serrure et pénétra dans son appartement en allumant les lumière. "Ouuuh, on est déjà dans l'étape où tu me ramène chez toi ? Flippant!" "C'est pas comme si on allait s'embrasser ou quoi que ce soit, hein!" Elle esquissa une fausse mine dégoûtée. "Mais si s'il te plait, embrasse moi! J'en rêve depuis que tu m'a bousculée dans Central Parc." Il saisit le premier coussin et le lui envoya dans la figure. "Tiens, la seule chose que tu pourra embrasser ce soir, c'est ce coussin." Elle soupira puis se laissa tomber sur le canapé. "Gamin va! Allez vient, le film va bientôt commencer." "Je te préviens, ne compte pas sur moi pour te consoler quand tu fondras en larme à la troisième réplique du film." "Tu me prends pour une chochotte ou quoi?" Ils s'installèrent sur le canapé et le film débuta. A la 15 ème minute, Dylan dormait déjà. Skylar jeta sur lui un regard attendrit avant de sombrer à son tour dans un sommeil paisible. Du moins, elle le pensait.

Quelques minutes plus tard, elle fut brutalement sortie de sa torpeur par la voix de Dylan qui l’appelait d'un air alarmé. Sa voix lui semblait lointaine...Presque inhumaine. "]Sk...Skylar!" Elle l'entendait sans réellement l'entre, plongée au pays des milles et unes nuées. "SKYLAR ! Mais p*tain, qu'est ce que tu fou? T'as perdu la tête?" Elle ouvrit brusquement les yeux et se retrouva assise à califourchon sur Dylan. Elle cligna des yeux plusieurs fois, avant de se rendre de la gravité de la situation. Elle avait les mains autour de la gorge du jeune homme et semblait vouloir l'étrangler. Ses doigts étaient serré autour de sa gorge d'un force qui ne semblait pas lui appartenir, elle ne se rappelait d'ailleurs pas avoir entreprit un tel mouvement. Comme si elle avait reçu une claque, elle relâcha enfin son emprise. Elle le regarda un instant sans comprendre, puis il la fit soudain brusquement basculer sur le côté. Il se leva en frottant les mains autour de son cou. "Mais tu es folle ! Tu as carrément perdu l'esprit ! Qu'est ce qui te prend d'essayer de me tuer?" Elle ouvrit la bouche mais aucun son n'en sorti. Qu'avait-il bien pu se passer? Que lui était-il arrivé ?

❝  Just Give Me A Reason To Fight it ❞

Une semaine plus tard, elle fut diagnostiquée victime de troubles post-traumatiques suite à un traumatisme antérieure par un psychologue. Ce fut le plus grand choc de sa vie. Elle avait toujours considéré comme fous les personne qui étaient diagnostiquées dérangées, et à présent elle en faisait partie. Elle faisait partie des fous, et ce, malgré elle. Son médecin lui prescrit une série d'antidépresseurs et une thérapie de groupe obligatoire. Il aurait été ironique de voir la tête de son père en pareille situation, lui qui rêvait que ce soit elle qui diagnostiquait les anomalies. Elle assista à une ou deux séances de thérapies puis abandonna. Lassée par le regard de ceux qui la prenait des leurs alors qu'ils étaient des fous accomplis. Lassée de la pitié de son entourage. Jusqu'à NYADA on la croyait folle, dérangée. On ne l'approchait pas, c'était une bête de foire.

Elle abandonna ses études au bout de deux années passées. Elle fut recrutée par une compagnie de danse de Brodway et y fit ses débuts en tant que danseuse étoile. Les représentations s’enchaînaient et le temps lui manquait pour s'occuper de ses troubles qui elle le savait s'aggravaient de jour en jour. Mais si sa troupe venait à savoir qu'elle était malade, ils lui interdiraient la scène. Elle camoufla son secret tant bien que mal durant des mois, en venant à s'enfermer la nuit dans sa chambre pour éviter qu'elle ne blesse quelqu'un. Il n'y a pas de sentiment plus affreux au monde que de ne plus avoir le contrôle sur soi même. D'être un étranger pour son soi.

❝  As you try to control your life, it becomes a pretty mess ❞

Ce soir là, le succès fut immense, toutes les critiques présentes dans la salle lors de la représentation firent l'éloge des danseurs, de l'histoire ainsi que de la chorégraphie. Les succès avec Standing Ovation étaient rare à Brodway, et la troupe de Skylar avait eu la chance de connaitre ce genre de succès. "Ils vous adorent mes chéris. Ils vous adorent!" Le metteur en scène embrassait chacun de ses danseurs avec frénésie, ravi par le succès d'un pièce qu'il avait bâti de toutes pièces. Les danseurs de la troupe décidèrent de faire une after party. Skylar se rapprocha un peu plus que permis de l'un de ses partenaires de danse, et leur soirée prit une tournure différente de celle des autres. Celle-ci se termina dans la loge de la jeune femme.

Quelques heures plus tard, elle se réveilla avec une étrange sensation de froid. Elle sentait que ses cheveux étaient mouillées et visqueux. Elle mis quelques instant à reprendre ses esprits. Elle localisa ce qui l'entourait comme étant sa loge d'artiste. elle tenta de porter sa main vers son visage, et c'est à lors qu'elle se retrouva au pied du mur. Sur ses mains, ses cheveux, tout autour d'elle. Elle baignait dans une mare de sang. A ses côtés se trouvait le corps inerte de Karl, le danseur qui l'avait accompagné quelques heures auparavant. Elle recula de plusieurs pas, le regard figé par l'horreur. "non non non non, ce n'est pas possible ! ça ne peut pas m'arriver à moi! Oh mon dieu oh mon dieu oh mon dieu!". Mais il était bel et bien décédé.

❝ This is not a James Bond Movie. I really killed someone. Without even noticing ! ❞

"Tu dois me jurer de ne rien dire  à personne...A la vie...A la mort, tu ne dois rien, absolument rien révéler ! Si ça vient à se savoir, je suis perdue!" ça allait bientôt faire une demi-heure qu'elle tournait en rond dans cette pièce sombre et mal éclairée. Le visage ravagé par les larmes qu'elle avait versé, elle ne ressemblait plus à la belle créature qui était montée sur scène quelques minutes auparavant. Assis au coin de la pièce, Dylan la regardait silencieusement, intensément affecté par son désarroi. "Cal..." "Me calmer ? ME CALMER? Mais p*tain Dylan ! C'est un homme mort qui se trouve à trois mètres de moi ! Je l'ai tué ! De mes propres mains sans même m'en rendre compte ! Je...." Trop s'en était trop. Elle posa son regard empli de larmes sur lui, un instant, avant de s'effondrer. Elle se laissa doucement glisser au sol en sanglotant silencieusement. Qu'avait-elle fait ? Comment avait-elle pu en arriver là ? "Skylar..." Il hésita un moment, puis se leva pour se diriger vers elle. Il traversa la loge en deux enjambées et la pris dans ses bras. D'une main rassurante, il fit lever son regard vers le sien. "On va trouver une solution...Je te le promets" Elle se contenta d'hocher la tête silencieusement sans rien répondre. La gorge trop nouée pour rétorquer quoi que ce soit.

❝ And now? ❞

Ils parvinrent à sortir le corps discrètement du théâtre. Dans la frénésie de la victoire, personne ne remarqua leur démarche. Ils effacèrent ensuite les traces du crime dans la loge. Ils balancèrent le corps au plus profond de la rivière de New York. Vu que Skylar l'avait assomé avec une canne d'accessoire, ce fut jugé comme étant un accident. Personne ne soupçonna jamais la jeune femme.

Depuis cet incident, elle enchaîna les thérapies et les consultations psychologiques, poussée et soutenue par Dylan. Son état s'améliora et ses crises traumatiques arrivèrent de plus en plus rarement. Elle était selon son groupe de soutien "en voie de guérison."

#726334509 Dylan
Salut toi ! On ne s'est pas vus depuis des semaines et je te dois des explications. J'ai longuement réfléchi et je ne peux plus supporter de faire comme si de rien n'était. Tout à NY me rappelle l'acte monstrueux que j'ai fais. Je me suis trouvée un travail en tant que danseuse dans l'un des plus célèbres cabarets de Croatie à Pula. Le Juicy Cabaret. Je m’envole loin de NY ce soir, pour je l'espère, recommencer à zéro. Ne m'en veux pas s'il te plait. Je suis désolée de t'avoir entraînée là dedans, je ne t'importunerais plus. Je t'aime. Sky'.


Ce fut le seul message qu'elle lui envoya ce soir là, en guise d'explication. Oui, elle s'enfuyait, au sens radical du terme. elle ne pouvait plus supporter le fait de vivre sa vie alors qu'elle avait privé un innocent à qui une brillante carrière s'offrait de la sienne. Elle était un monstre, une meurtrière, et elle se devait d'aller loin d'ici. Loin de Dylan, pour ne pas le blesser plus qu'elle ne l'avait déjà fait. Loin de NY pour tenter d'oublier ce qui s'y était passé. Elle avait clôturé son message avec un "je t'aime". Elle avait l'habitude de le lui dire, mais jamais le mot n'avait pris son vrai sens jusqu'à présent. Elle était tombée amoureuse de lui sans s'en rendre compte. Et par amour pour lui, elle devait s'en allait aussi loin que possible.

Elle opta pour Pula. Une ville charmante éloignée des USA. Ici, elle travailla sur son mental et en arriva à enterrer six pieds sous terre ses sentiments pour Dylan, dans l'espoir qu'il fera de même de son côté. Ici, elle est considérée comme la briseuse de ménage que toutes les bonnes femmes détestent, car elle donne plus de plaisir à leurs hommes en une soirée qu'elle n'ont pu leurs en donner durant 20 ans de mariage. Mais elle s'en fiche éperdument. Ses crises traumatiques se font de plus en plus rares, et elle vit une vie semi-paisible, bien que hantée par son passé


_________________
Skylar E. Van Roy
I'm like a firecracker I make it hot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Skylar ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL FALL DOWN ✘ :: Premiers Pas :: Who are you ? :: → Starting from now, you're subject to critics....-